Comment devenir courtier en crédit ? Ymanci répond à vos questions

Être courtier en crédit est un métier lucratif et évolutif. C’est un métier d’avenir puisque de nos jours, pour réaliser un projet de grande ampleur, l’on se tourne vers le crédit. Puisque les demandeurs sont nombreux et que les banques sont sélectives, faire appel au professionnalisme d’un courtier en crédit peut s’avérer très utile. Ce professionnel vous assure l’obtention d’un prêt selon votre profil et vos besoins. Si ce métier passionnant vous intéresse, découvrez dans cet article la fonction et les salaires d’un courtier en crédit, les études et formations à suivre pour en devenir un ainsi que les qualités requises.

La fonction et les salaires d’un courtier en crédit

Selon Ymanci, courtier en crédit, la mission principale d’un courtier en prêt est de chercher pour ses clients l’offre de crédit la plus avantageuse et la plus intéressante. En d’autres termes, le courtier en crédit fait jouer la concurrence entre les banques et les institutions financières afin de proposer la meilleure formule de prêt à son client. Par ailleurs, il a pour fonction de négocier le meilleur tarif et d’accompagner le client dans toutes les démarches pour finaliser son dossier. Ce métier exige donc un certain niveau d’étude et une bonne formation, mais aussi du talent et de la disponibilité. En ce qui concerne la rémunération, le courtier en tant qu’entrepreneur touche une commission de courtage de 1 à 2 % du crédit obtenu et le SMIC (1480 €) pour le salarié débutant. Le salaire d’un courtier dans un cabinet local est de 2500 à 3000 €. Dans un cabinet international, c’est le double. Pour être formel dans le secteur, le courtier en prêt doit être enregistré au Registre du Commerce et des Sociétés, être assuré en responsabilité civile professionnelle et être inscrit à l’ORIAS en tant qu’IOBSP.

Les études et formations pour devenir courtier

Comme le note Ymanci, le multicourtier en regroupement de crédits, crédit immobilier et assurance, le métier de courtier est réglemente. Il exige l’habilitation IOBSP. Cette habilitation peut être obtenue par un diplôme (bac+2 minimum) ou par validation des acquis de l’expérience ou à la suite d’une formation professionnelle de 150 h. Pour les diplômes, un bac+2 en rapport avec le domaine de la finance (banque ou assurance) est nécessaire pour être apte à l’IOBSP. C’est le cas du BTS assurance, BTS Profession immobilière ou DEUST Banque Organisme financier. Si le candidat désire évoluer et devenir indépendant, il devra avoir un diplôme plus élevé. Par exemple, un bac+3 donc une licence professionnelle Banque ou finance ou assurance. Avoir un bac+5 d’une école Supérieure de commerce et Gestion ou de l’École Nationale d’Assurance ou un diplôme d’ingénieur permet aussi d’exercer le métier de courtier en crédit. Si le candidat n’a pas de diplôme, il peut devenir courtier en prêt par expérience professionnelle acquise. Pour cela, il doit avoir travaillé au moins 2 ans en tant que cadre après avoir reçu l’immatriculation ORIAS ou au moins 4 ans en tant que simple salarié après l’ORIAS.

Les qualités requises pour être courtier en crédit

Qu’il travaille seul ou auprès d’une entreprise comme Ymanci (agence comptant plus de 550 experts excellant dans le crédit immobilier, le rachat de crédits, de l’immobilier et de l’assurance), le courtier en crédit doit être un bon commercial. Il doit savoir vendre et savoir convaincre les institutions financières. En tant qu’intermédiaire, il doit être capable d’instaurer une relation de confiance entre les deux parties. Ainsi, il doit être communicatif et persuasif. Il doit également avoir le sens de l’écoute et être réactif pour être capable de répondre correctement aux besoins de ses clients. Puis, un courtier en crédit doit être un grand négociateur. En effet, puisque son rôle est de convaincre de grandes institutions pour réduire le taux d’intérêt des crédits de ses clients, de négocier les délais de remboursements ainsi que les conditions, il doit être un excellent négociateur. Il doit aussi être un expert dans son secteur et connaitre sur les bouts du doigt le marché. Enfin, il doit avoir beaucoup de relations. Il doit alors être très sociable et distingué.