Habitat alternatif : toutes les réponses à vos questions sur la Tiny house

Pour préserver l’impact de la pollution urbaine, optez pour un habitat écologique, notamment un habitat léger et mobile. Parmi les différentes formes d’habitat alternatif, il existe la Tiny house. Zoom sur ce type d’habitat.

D’où vient le concept de la Tiny house ?

Généralement construite en bois, la Tiny House est une micro-maison sur roue créée en 2002 par Jay Shafer et Gregory Johnson aux Etats-Unis. Elle a été utilisée comme un habitat alternatif pour les victimes de l’ouragan Katrina en 2005. Ce concept n’a été importé en France que vers l’année 2010.

La Tiny house est un habitat écologique mobile ayant un espace de vie de 8 à 20 m2. Elle dispose d’une conception thermique, d’un système d’isolation et d’une étanchéité comme ceux d’une maison classique. Ainsi, vous pouvez y vivre quelle que soit les conditions météorologiques.

Quelles sont les normes à respecter pour pouvoir tracter une Tiny house ?

Le poids maximum d’une Tiny house est de 3,5 tonnes. En excluant les équipements intérieurs, elle doit avoir une largeur inférieure à 2 m 55, une hauteur inférieure à 4 m et une longueur inférieure à 18 m.

Par ailleurs, il faut que vous ayez un permis de conduire B+ si le Poids total autorisé en charge (PTAC) est compris entre 3,5 t et 4,25 t et BE si le PTAC du véhicule et de la Tiny house n’est pas supérieur à 4,25 t. Privilégiez l’assurance « Mobile-Home » si vous ne vous déplacez pas souvent. Dans le cas contraire, pensez aux éventuels sinistres en vous rapprochant d’une agence qui peut assurer à la fois votre véhicule et votre Tiny house.

Où est-ce qu’on peut stationner une Tiny house ?

Sachez que vous ne pouvez pas stationner votre Tiny house n’importe où. Outre les interdictions définies par le plan local d’urbanisme (PLU), évitez de stationner :
– dans les zones agricoles A ;
– dans les zones naturelles N ;
– dans un endroit où le camping est interdit ;
– dans les espaces boisés et les forêts à conserver.

En revanche, les terrains suivants semblent être évidents pour s’installer :
– le même terrain que celui de votre résidence ;
– le garage collectif des caravanes ;
– les aires de stationnement publiques ;
– les dépôts de véhicules.

Comment bénéficier d’une autonomie avec une Tiny house ?

Vous pouvez être autonome si vous êtes bien équipé. Pour l’électricité, optez pour les panneaux solaires et n’oubliez pas de vous munir de quelques batteries pour stocker l’énergie. Pour le chauffage, privilégiez les énergies fossiles comme le gaz ou le pétrole à la place du bois. Cela peut également être utile pour cuisiner. Quant à l’eau, il est impératif de choisir une Tiny house de plus de 15 m2 pour avoir en moyenne 30 litres d’eau par jour lors de la période de pluie. Il est donc important de faire une réserve d’eau. Par ailleurs, vous avez la possibilité de devenir propriétaire en investissant dans une Tiny house.

Comment optimiser l’intérieur d’une Tiny house ?

Mettez en place des baies vitrées coulissantes pour profiter de la lumière naturelle pendant la journée. Cela permet également de renforcer la sécurité de votre Tiny house, tout en la rendant esthétique.

Installez votre espace lounge autour d’un grand canapé noir où vous pouvez vous détendre en famille. Pour bien profiter de l’espace restreint, optez pour un canapé qui dispose d’un rangement au-dessous et qui se déplie. Pour la cuisine, choisissez un garde-manger coulissant. Outre sa praticité, cela vous permet de voir son contenu à tout moment.

A condition que votre pente de toit le permette, créez une mezzanine au-dessus de la cuisine pour installer un grand lit parental. Une autre peut être installée au-dessus du salon afin de disposer deux petits lits pour vos enfants. Pour optimiser la ventilation, privilégiez le bois de palette en guise de latte. Pour la salle de bains, portez votre choix sur des toilettes à compostage. Ainsi, vous n’avez pas besoin de vous raccorder à un réseau d’égouts existant.

Si vous n’arrivez pas à optimiser votre espace de vie avec ces stratégies, et si vous voulez habiter autrement et promouvoir plus de maisons alternatives ici, optez plutôt pour des maisons containers. Celles-ci sont originales et ne sont pas chères par rapport aux maisons conventionnelles.

Quelles sont les contraintes administratives ?

Vous pouvez stationner dans un endroit autorisé pour 3 mois. En revanche, une déclaration au préalable est indispensable, si vous restez plus de 3 mois sur un même endroit. L’obtention d’une adresse administrative est assez compliquée, à cause de la mobilité de la Tiny house. Le propriétaire doit payer une taxe annuelle sur les résidences mobiles terrestres d’environ 150 €, bien qu’elle ne soit pas considérée comme un bien foncier.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.