Ce qu’il faut connaitre sur les fonds de placement

Les particuliers ont à leur disposition de multitudes de moyens pour participer dans la grande activité de la bourse et être porteur de fonds de placement en est une qui est très courant. Mais qu’en est-il de ce type d’investissement ? Quelles en sont les formes existantes ? Comment y investir ? Vous trouverez les réponses à toutes ces questions dans cet article.

Fonds de placement : de quoi s’agit-il ?

Les fonds de placement sont une manière pour les particuliers d’investir dans le marché financier. Avec cette option, les investisseurs sont épargnés de la gestion de leurs valeurs grâce à l’intervention de professionnel financier qui s’en occupe à leur place. En Europe, bien que chaque pays possède sa propre loi et fiscalité pour réglementer les fonds, ces derniers sont néanmoins, standardisés par la norme européenne. On notera dans ce cas, qu’un bailleur siégé en France peut placer son argent dans un pays étranger existant dans le continent sans être confronté à beaucoup de difficulté. En clair, ses actions bénéficient d’un « passeport européen ».

Fonds de placement : quelles sont les formes possibles ?

Les fonds de placement existent sous différentes catégories selon la classe des investisseurs qui les constituent. Les plus importantes sont entre autre, le type action, le type obligataire et le type monétaire. Par ailleurs, détenir un fonds d’action veut dire investir dans les actions d’une entreprise cotée en bourse. Vous serez ainsi, propriétaire d’une part de ladite société. Ce type de placement vous permettra, dans ce cas, de gagner des plus-values quand le cours des valeurs est à la hausse en plus des dividendes alloués régulièrement par la compagnie. Être obligataire quant à lui, signifie que vous avez acheté une créance émise par une compagnie, par une association ou par l’État. Dans ce cas, vous prêtez votre argent sous réserve que l’entreprise vous rembourse la totalité du montant octroyé, à une date convenue. Bien évidemment, vous gagnerez régulièrement des intérêts durant le temps que l’établissement use de l’argent que vous avez prêté. Enfin, en ce qui concerne les fonds monétaires, ce sont des placements à court terme dans des branches du marché financier. Les risques encourus avec ce type de fond sont relativement bas malgré le rendement régulier qu’il procure.

Fonds de placement : comment y investir ?

Les particuliers possèdent de multiples façons d’investir dans les fonds de placement. S’ils n’achètent pas directement des parts à la société promoteur, ils peuvent passer à travers des banques, d’une agence de bourse, d’assurance ou encore, d’un courtier. Si vous avez opté pour des fonds de placement ouverts, votre part peut être rachetée à tout moment. En d’autres termes, vous serez rebroussé de la valeur liquidative au moment du rachat. Celle-ci correspond à la valeur de chacune des parts qui constitue les fonds et se calcule en divisant la totalité des valeurs du fonds par l’effectif total des parts. Ainsi, quand vous achetez une partie des fonds de placement d’une entreprise, vous payez un montant à hauteur de la valeur liquidative au cours de ce temps, ajoutée à quelques frais tels que le droit d’adhésion. Il en sera de même lorsque vous décidez de vendre vos parts. Cela explique pourquoi il faut être très attentif à la fluctuation de la bourse avant de s’apprêter à faire un mouvement financier.