Comment choisir un bon locataire pour votre bien immobilier

Beaucoup de gens cherchent des biens immobiliers à louer. Dès qu’une annonce est postée, nombreux sont ceux qui se ruent à ramener leur candidature. Mais tout le monde n’est pas capable de remplir les conditions nécessaires à une location, que ce soit au niveau des moyens financiers, ou encore sur les dossiers juridiques requis. C’est la raison pour laquelle il ne faut pas accepter n’importe qui pour la location de votre bien. Vous devez établir des critères de sélection, afin d’éviter les problèmes et les pertes de temps.

Comment se déroule la sélection d’un locataire idéal

Dès la publication de votre annonce dans les différents supports médiatiques, les candidatures commenceront à vous parvenir. Vous allez devoir passer par un certain nombre d’étapes pour sélectionner vos locataires potentiels. La première phase consistera à l’étude des dossiers. Cette étape n’est pas bien difficile, puisqu’il vous suffira d’éliminer les candidats qui n’auront pas présenté un dossier complet.
De quel dossier s’agit-il ? D’abord, une photocopie de ses pièces d’identité : une carte d’identité, ainsi qu’un justificatif de domicile. Ensuite, un contrat de travail. Il va falloir s’assurer que la personne possède un travail qui lui permettra de payer les loyers.

Toutefois, cela ne veut pas dire, non plus, que toute personne qui travaille pourra payer le prix du loyer que vous fixez pour votre bien. Vérifiez aussi sa fiche de paie. Il vous faudra analyser si le salaire qu’il gagne dans le mois lui permettra de survivre ainsi que de payer le tarif de location qu’il devra payer en même temps. Si ce n’est pas le cas, le mieux est de ne pas s’attarder sur ce genre de candidature. En effet, cela peut engendrer des retard de paiement ou encore une accumulation de loyers non payés.
Pour éviter cela, vous êtes en droit de demander les dernières factures de loyer de son ancien logement. Procédez ainsi à la vérification du montant du loyer, ainsi que des dates de paiement. Ces factures devront concerner les trois derniers mois qu’il a passés dans son ancienne location. Vérifiez également le paiement de ses impôts afin de connaître si la personne s’acquitte régulièrement de tous les frais qui sont à sa charge.

Ajouter une caution en cas de besoin

Il peut arriver que votre locataire rencontre des problèmes et ne paie pas son loyer. Afin de pallier cette éventualité, vous devez avoir une solution qui vous permettra de toucher votre argent quoi qu’il puisse se passer.
Une caution désigne la personne qui s’engage de régler les paiements dans le cas où votre locataire ne peut pas respecter ses engagements. Sur le plan légal, vous êtes tout à fait en droit d’exiger ce genre de garantie afin de vous assurer que votre loyer sera toujours honoré à la même période.

Pour la sélection d’une caution, vous pouvez procéder de la même manière que pour le choix d’un locataire : vérification de son identité, enquête sur sa solvabilité, ainsi qu’un rapide coup d’œil sur le paiement de ses loyers et de ses divers impôts.
La personne qui accepte de signer pour être la caution, devra remplir les mêmes critères que le locataire. La caution peut être un membre de la famille de votre locataire, mais peut tout aussi bien n’avoir aucun lien de parenté avec lui.

La mise en location d’un bien immobilier est une décision qui doit reposer sur un grand nombre de critères. La sélection des locataires potentiels constitue ainsi une véritable épreuve pour le propriétaire, car tous les candidats ne sont pas forcément le bon. Une confiance mutuelle entre bailleur et locataire est indispensable afin d’assurer une bonne entente. Afin d’éviter tous les risques, aucun détail ne doit être négligé.

Si vous souhaitez plus d’informations sur le sujet, rendez-vous sur un blog immobilier qui pourra vous donner plusieurs conseils sur les sujets autour de l’immobilier.