Le high-tech est dans le pré !

L’agriculture, ce secteur millénaire innove. Depuis quelques années, les innovations technologiques modifient progressivement les pratiques agricoles. Les équipements high-tech se répandent petit à petit dans les fermes et les champs. Faisons le point sur ces technologies qui basculent ce secteur progressivement.

Les drones, pour obtenir des données sur les cultures

Les agriculteurs sont de plus en plus nombreux à s’équiper de drone. Cet appareil high-tech leur facilite en effet le recueil de données sur leurs cultures. Ils n’ont plus besoin de faire une descente sur leurs champs pour obtenir les informations qui leur sont nécessaires. Il leur suffit de piloter des drones pour filmer leurs cultures. Le marché propose déjà un grand nombre de modèles de drones. Se faire aider par un comparatif comme Maxi-comparati.fr peut être utile pour faire le choix. Géré par Dorian, ce site livre des conseils et informations utiles sur divers équipements high-tech. Les drones sont aussi un outil de cartographie efficace et pratique. Ils survolent les champs et permettent aux agriculteurs d’élaborer des cartes. Mais, ces appareils high-tech peuvent aussi être utilisés en tant qu’outil de surveillance des champs et des fermes.

Les robots agricoles

Les robots agricoles rendent les tâches (comme le travail du sol) moins ardues. Ces équipements high-tech permettent par ailleurs d’obtenir des résultats précis. Ces robots peuvent effectuer le désherbage en toute autonomie. D’autres robots sont pilotables par smartphone et permettent d’appliquer du produit chimique uniquement sur les mauvaises herbes. Dans l’élevage, divers robots peuvent faciliter les tâches des éleveurs. Ceux-ci peuvent par exemple s’occuper du nettoyage, de l’alimentation du bétail, ou encore de la traite.

Autres équipements technologiques qui révolutionnent le secteur de l’agriculture : les capteurs connectés. Grâce à ces outils, placés judicieusement dans les champs, les agriculteurs obtiennent facilement des données en temps réels concernant leur culture. Ce qui leur permet d’optimiser le pilotage de leur exploitation. Ces capteurs peuvent par exemple mesurer la température du sol, le taux d’humidité, etc.